mimi

Mes amours, le mois de novembre est presque terminé, et vous savez quoi? Yalla !

Nous allons pouvoir souffler et mettre fin à cette apnée de 30 jours qui m'oblige à penser chaque année que décidément on devrait se débarrasser de ce moisus horribilis. Je propose que l'on rallonge tous les mois de trois jours, et qu'on passe directement du 31 octobre (34 du coup...) au 1er décembre.

Bon, évidemment si les Mayas ne sont pas des escrocs, je n'aurais pas le temps de proposer ma réforme du calendrier, tout devrait être réglé...

La vérité c'est que tout le monde a le moral dans ses HUGG et que la France entière se gave d'antidépresseurs en attendant des jours meilleurs.

L'idée c'est de se marrer. Un peu, beaucoup, tout le temps, trouver de quoi se poiler à longueur de journée.

Un grand merci donc à l'UMP et son duo de comiques qui nous donnent envie de regarder BFM en boucle.

Mais pendant que Pipo et Mario font leur show, nous qu'est ce qu'on fait??!!

On s'analyse, on se cherche des poux et comme on est doué dans ce domaine, on s'en trouve pleins...

Ce fucking mois de novembre est le terreau idéal pour toutes ces pousses de questionnements existentiels et de branlettes intellectuelles.

Et nous voilà a discuter des heures de la légitimité ou non pour des gays d'adopter un bébé, autour d'un beaujolais certes nouveau mais indéfectiblement dégueulasse.

On cours chez les psy, les magnétiseurs, les coachs de vie pour se rassurer sur nos capacités à s'aimer, se séparer et élever nos enfants...

On a jamais été autant aidé, et probablement jamais autant merdé, mais il y a un petit quelque chose de rassurant dans ce porte nawac ambiant: cette sensation chaude et enveloppante d'être des milliers dans ce bain là...

Pas de panique mes amours, décembre va pointer son nez, et avec lui tout son cortège de guirlandes et de lutins.

Ça faisait un bail (ben...12 mois en fait...) mais cette fois ça y est... Noël est de retour.

On va s'agglutiner dans les galeries bondées pour acheter un coffret parfum à belle maman et une boîte à outils à tonton Henri. Une semaine, deux réveillons, et cette réflexion: quel dommage que L'UMP n'est pas donné sa quinzaine de représentation à ce moment là ! Avec quelques huîtres, une clope et un Pouilly ça aurait pu être une putain de fin d'année.

Mon problème mes chéris c'est que j'hésite... En bonne balance, en bonne trentenaire, en bonne parisienne, j'hésite. Depuis Rox et Rouky en 82, j'ai du mal à distinguer ce qui est bien, de ce qui fait du bien, de ce qui est moins bien. (Dans le dessin animé c’était plus facile…)

J'hésite donc entre fumer de la Marijane en essayant de trouver sur mon plafond une interprétation aux fissures, et aller faire de l'aviron, l'organisme surdosé de probiotiques

Je vous l'accorde, cette bafouille n'a ni introduction, ni conclusion et n'importe quelle prof de français me balancerait ma copie à la figure, exigeant une structure. C'est là où ça devient sympas d'être grand, on peut se foutre des profs, des schémas, et des théories. Je dédicace d'ailleurs toutes les fôtes d'aurtografe de ce papier à Mme Vergez, ma prof de français de 5ème, qui m'a collé des zéros à toutes mes dissertations et m'a assené cette réflexion mythique : "A part bergère, je ne vois pas bien ce qu'on pourrait faire de toi...". (Papa...)

Voilà, mes amours, en novembre je ne suis ni drôle, ni structurée. Je vous envois un panier garnis de baisers et de soupirs...

Courage! Plus que 4 jours à tirer.

 

"Ca pourrait être pire... On aurait pû me forcer à regarder Josephine ange gardien." Pensée de méditation Tibétaine.,