crime

(4 mois plus tard... Entre temps tu as quitté ton costume de candidat, tu es redevenu president, et l'histoire continue de se repeter... Moyennement inspirée par "la magie de noel", je re-sers ma soupe de cet été... en même temps, rien n'à changé (...)

 

Dear Barack,

Je t'écris depuis la France, un petit pays d'Europe peuplé de râleurs et de poètes. Il est peu probable que ma lettre te parvienne je le sais bien. En même temps, il est à priori peu probable qu'un individu puisse acheter des armes de guerre et son poids en munissions avec la même facilité qu'une ménagère se procure du pain. Et pourtant... 

Il est en réalité plus difficile de trouver du bon pain qu'une kalachnikov chez toi Barack! 

Je suis désolée de donner l'impression de te manquer de respect mais je suis en colère contre toi. Après le cowboy du Texas qui a foutu le bordel qu'on sait (et celui qu'on ignore encore...) tu aurais dû être celui qui sonnait la fin de ce grand n'importe quoi de far west contemporain.

Wake-up Barack, un homme aussi intelligent que toi ne peut pas laisser passer une aberration pareille.

À quel moment la 1ère puissance économique mondiale, ruche active des plus éminents chercheurs, intellectuels, entrepreneurs, artistes va-t-elle sortir de son insupportable sommeil sur le sujet? 

Regarde l'actualité dans les yeux et pose tes couilles sur le bureau ovale. Interdits la libre circulation de toutes ces putains d'armes dans ta grande nation et laisse une trace courageuse de ton passage au pouvoir. Que ce pays civilisé soit enfin CIVILISÉ ! 

Si je suis en colère c'est parce que j'aime les USA, et que je ne suis pas de ceux qui font  dans l'anti-américanisme primaire de gaulois bourru. Il n'y a pas plus de déséquilibrés, de sadiques et de dépressifs au pays de l'oncle Sam que sur le vieux continent, simplement, chez toi ils sont armés Barack, et ça change tout. 

Le nombre d'enfants blessés ou tués en jouant avec le flingue de papa est si vertigineux que vous l'avez habilement inclus dans les accidents domestiques. Allo? La terre? Ça ne choque personne??!!!

À ceux qui brandissent le 2ème amendement comme étendard symbolique d'une nation revendiquant la liberté, renvois leur les chiffres, les dates, les larmes de ces tueries à répétitions.

Pour ton prochain meeting monsieur le candidat, j’ai une proposition: montes sur l'estrade, et doucement, distictement, solanellement, lis un à un les milliers de noms des victimes de la constitution. Ceux de Colombine, Virginia Tech, ou Aurora...

Ceux aussi qui ont frappé à la mauvaise porte, le mauvais soir comme mon ami Ito terrassé à 16 ans par un papi anxieux d'éventuels cambriolages. Deux balles dans le dos pour faire fuir un ado fluet qui exécutait quelques pas de danse devant l'entrée pensant amuser ses amis (nous...). Ce n'était pas la bonne maison, et le vieil homme au crépuscule de sa vie à dégainé, éliminant le jeune étudiant à l'aube de la sienne.                                           

2ème amendement, le droit de se défendre... Dix sept ans après, j'ai encore l'image terrible des parents d'Ito venus du Japon récupérer leur enfant dans une boite, sans un mot, sans une larme, acceptant l'inacceptable avec une abnégation et une dignité irréelles...

Égraine tous ces noms Barack, comme autant de gouttes de sang venues ternir l'histoire de l'Amerique. Donnes à cette liste terrifiante la même valeur qu'à celle lue avec tant d'émotion lors de la commémoration du 11 septembre. 

Force ton peuple à se regarder en face, empêche ton gouvernement d'être comme tous les précédents, le complice sourd et muet de ce massacre sans fin d'une partie des tiens. 

Fuck la NRA (National Rifle Association), abroge le deuxième amendement, organise le désarmement de tes 313 millions de civils, fais en sorte Barack, de devenir enfin OBAMA !

Et tant que tu y es, classe absolue, mets fin à la peine de mort. Il n'y a plus guerre que quelques dictatures pour brûler ainsi leurs sorcières. 

YES, YOU CAN !

 

"Les armes sont les sexes des impuissants. Ils tirent avec ce qu'ils peuvent."  Anthony Dacheville

 

A Ito (1975 - 1992)