scrat

Hello mon réseau, mon doux, mon tendre, mon merveilleux réseau...

Voici enfin l'été qui pointe son nez et je n'en peux plus d'être abreuvée de photos et de commentaires qui me font déjà regretter l'hiver. Je ne veux pas te vexer mais, merde, un peu de FUNitude dans ce monde de droïdes! J'ai les yeux qui s'ennuient de lire tous ces statuts aussi plats que mon écran. Je propose quelques interdictions vitales pour nous tenir en éveil et éventuellement se marrer un peu plus:

   1. Interdit de diffuser une photo de ses pieds en éventail avec la mer derrière et une phrase associée qui va du pragmatique "c'est bon les vacances!" à l'hyper recherché "trop dur la vie !". On s'en fout de tes pieds, de ta plage (même de rêve...) et de ton humour  désolant. Fais nous vraiment rêver avec des images qui se passent de commentaires, ou mieux avec rien, fais-toi oublier.

   2. Interdit de nous informer heure par heure des prouesses de ton dernier né, tu saoules ceux qui n'ont pas d'enfants, et ceux qui en ont... euh... Pareil.

   3. Pitié, épargnes nous l'évolution en temps réel de la gastro de bibou/bibi/ bidounette, enfin ton chiard ! La gastro, on connaît, on l'a tous eu, nos gamins aussi, on l'aura encore, mais franchement nous révéler que ton Paul à des selles molles, au secours... Le pire, c'est qu'il y a quand même 8 personnes pour liker ça! Allo?!  Réveillez- vous, à ce train là dans deux ans il faudra tous nous lobotomiser. En attendant, je voudrais signaler 8 personnes dangereuses à Marc Zuckerberg.

   4. Toujours dans la catégorie enfant (sans contexte la plus redoutable), interdisons les statuts quotidiens de dégoulinade d'amour pour nos rejetons. Dans mon réseau chéri, j'ai une jeune maman qui, TOUS LES MATINS, commence sa journée en publiant un billet à l'intention de sa fille de 16 mois de type "j'aime tellement ma lilounette d'amour que, c'est pas facile d'aller au travail...". Meuf, ce qui est pas facile c'est de lire ÇA tous les jours !!!! Aimez les vos enfants mais s'il vous plait un peu de pudeur! Et d'empathie pour vos lecteurs.

   5. Interdiction de mettre des photos d'assiettes de nourriture (quel que soit le plat) avec un pauvre "Miam!" ou "mmmmh"en dessous. Pourquoi? Parce qu'encore une fois, on s'en fout de ce que tu as /vas manger/préparer  et que c'est moche les photos de bouffe!

   6. Interdiction absolue d'envoyer des chaînes de l'amitié, l'amour, la bonté avec cette phrase qui me donne des envies de meurtre à mains nues  "envois ce message à dix personnes que tu aimes, si tu brises cette chaîne, tu vas connaitre le malheur/la solitude/la mort dans d'affreuses souffrances/payer plus d'impôts...". Stoppez toutes les chaînes, on est assez emmerdé par Groupon ou VentesPrivees, un peu de solidarité, le changement c'est maintenant !

  7. Les citations... Il y a des merveilles mais je n'en peux plus des "on ne voit bien qu'avec le cœur" et autre "l'essentiel c'est d'écouter son cœur". Mes yeux et mon cœur ont la nausée à force de lire les mêmes conneries. Je suis d'accord avec St Exupery mais y a quand même moyen d'être plus drôle et créatif que ça non ?!!!!!

  8. La météo. Déjà que les médias nous bombardent constamment de flash/point/bilan météo je propose d'interdire toutes remarques sur le sujet. À la télé, ils ont au moins le mérite de nous parler du temps qu'il fera (même si une fois sur deux c'est n'importe quoi), alors que toi mon réseau tu ne fais que t'étendre sur le temps qu'il fait déjà (...) Tu m'expliqueras l'intérêt de balancer à la terre entière des phrases profondes et ultimes comme "on est lundi et il pleut " ou "chouette, enfin le soleil..." ??!!! On a tous vu qu'il faisait beau, merci, alors comme à Hollywood, penses à faire envie, à susciter l'intérêt quand ton statut tu écris. Donnes nous de l'émotion, des sensations, des palpitations.

Je citerai en exemple V. avec à propos du beau temps un charmant "Coup de soleil sur les couilles, ouille ouille ouille". Net, précis, imagé, on a compris que le soleil brillait et en plus on a frissonné, merci V. Ou encore ma copine C. qui tout en blondeur et en candeur nous a offert  hier un délicieux "pour la première fois de ma vie, j'ai chié sur un oiseau".  Un brin vulgaire, étrangement  poétique, aucun intérêt,  mais on s'y croirait, on rit, on like, merci C.

   9. Arrêtez les RIP un tel ou RIP une telle dès qu'une "personnalité" passe 1'arme à gauche. Si tu es vraiment touché, c'est un peu glauque ces trois lettres balancées sur un réseau social et si tu t'en fous, alors, ça sert à quoi???

  10. Verges.

Internet est un espace de liberté, chacun peut bien écrire ce qu'il veut, si je ne suis pas contente, je n'ai qu'à m'en aller ou comme m'à écrit une ex "amie" FB, suite à un désaccord politique, je n'ai qu'à aller crever (...)

Je ne suis la gardienne d'aucune vérité, et l'auteur de pas mal de conneries. Sauf que justement "con" c'est bien pour raiseauter, "très con" c'est encore mieux. Mais par pitié arrêtez d'être chiants...

Comme Valérie T., quand vous facebookez ou vous tweetez amusez nous, scandalisez nous, faites nous mouiller nos shorty de rire ou d'envie.

Si ça se trouve, à la fin de l'année, on sera tous poussière, autant se marrer un peu avant le grand pschiiiit.

 

"Et puis nos coutumes divergent, et divergent c'est énorme." Pierre Desproges