valentin

Cette année pour le 14 février, je montre mes seins à Valentin.

Le 1er janvier, pour fêter Sylvestre j’ai dormi sur le plancher, échouée là comme une otarie bourrée à la bière. Depuis je n’ai qu’une obsession, être à la hauteur de cette journée d’exception qui va peindre en rouge passion, AMOUR sur toutes les pages blanches de nos pensées.

Que c’est bon d’aimer et d’aimer encore, de le crier, de le hurler, de le dégouliner sur son prochain a la manière de la chantilly au soleil. A force de « jetaimer » du soir au matin, on doit bien finir par y croire.

La tradition n’est souvent qu’une répétition bête et disciplinée d’une connerie devenue rite, c’est ainsi qu’on se retrouve à fourrer une dinde à noël, payer 15 euros un brin de muguet flétri le 1er mai, et s’emmerder à couper le gigot chez belle maman tous les dimanches (et parler du temps qu’il fait, qu’il à fait, qu’il pourrait faire, qu’il aurait dû faire ou pire des varices de la dite belle mère).

La fête de l’amour à ses codes, et il convient de les respecter pour un jour aller au paradis et de manière plus pragmatique, ne pas avoir mardi une moitié qui fait la gueule.

Au restaurant tu réserveras, une table pour deux tu demanderas, nous sommes amoureux tu préciseras, et tu verras… la magie opèrera.

Tu devrais normalement te retrouver avec chouchou au milieu de dizaines d’autres « table pour deux, option amoureux » (ne râles pas c’est le principe même de la St Valentin), avec si tout va bien une jolie nappe en forme de cœur, des ronds de serviette en forme de cœur, des cupidons partout sur les murs et Frédéric François dans les oreilles…

Ne te laisses pas déconcentrer par d’interdites pensées, celles de tes ex fiancé(e)s que tu as amené lors d’ex 14 février dans des restos charmants avec les mêmes cœurs et les mêmes angelots. Concentres toi sur l’être aimé. Optez pour le menu spécial St Valentin, à 21h trinquez, à 22h déposez délicatement votre petit présent sur le coin de la table, à 23h embrassez vous.

[d'abord, sur la main, style ancien, noble et tout. Attention, sur la main, embrassez vous…Stop !Big Bisou Big Bisou !Juste après, de plus près, sur la joue. Attention, sur la joue, embrassez-vous…Stop. Big Bisou Big Bisou !]

Le gros avantage quand tu vis à Paris c’est que tu es dans LA destination absolue des escapades valentines. Pour le prix d’un ticket de métro tu peux emmener loulou sur le pont des arts, se cailler en regardant les péniches passer, la classe…

Pour ceux qui aiment en faire toujours un peu trop, il y a des packages "love and go" dont le principe magnifique, consiste a payer des prestations allant du massage au voyage 3 fois le prix habituel: allons à Venise observer les rats par -20°, ou à Las Vegas se marier (aie…). Pour ceux qui sont complètement foufou, il y a des alternatives insolites mmmmmmhhh: passons une nuit (à greloter) dans une roulotte qui sent le poney, ou dans une cabane sans douche perchée dans les peupliers. Sortez votre plus belle lingerie et faites la danse du marsupilami.

[Emotion, grand frisson, sur la bouche. Attention, sur la bouche, embrassez-vous… Encore, encore, encore, encore…….Stop !Big Bisou Big Bisou !]

Zut chouchou s’est endormi.

Re-zut, avant ça il a vomi sur le couvre lit… Ne sois pas fâché, il est fatigué, ça use d’organiser une St Valentin insolite. Et puis regarde il a vomi en forme de cœur, presque… C’est touchant ça quand même...

La nuit est tombée sur ton 14 février, laissant au 15 le plaisir de s'installer tout doucement, sans pression ni grandes intentions, un jour tout simple durant lequel on peut s'aimer sans règlement.

Mais la fête n'est pas tout à fait finie, tu commence toi aussi à ressentir au fond de ton âme (de ton estomac en tous cas...) les dégâts du kir frelaté inclût dans le menu spécial...

Ainsi, se termine cette nuit magique, par un tête à tête long et langoureux avec les toilettes sèches d'une cabane sans étanchéité au cœur d'une forêt mouillée... L'œuvre d'art de Bibi, sur le couvre-lit en molleton, parfume délicatement ce petit nid d'amour. Inutile d'appeler S.O.S médecin, ni orange ni SFR n'ont daigné intégrer ce coin perdu dans leur zone de couverture (Bouygues ayant carrément omis d'inclure le département...).

Au petit matin, il faut partir, le corps meurtri et l'organisme fatigué par une nuit intense et épuisante. Se trainer jusqu'à la sortie, et soudain se souvenir qu'un arbre c'est décidément très haut. Il faut reconnaître qu'ils n'avaient pas menti sur la brochure, descendre d'un peuplier en tyrolienne sous la pluie, c'est insolite. Vomir trois fois pendant le trajet là, on touche du doigt l'exceptionnel...

Cette année, c'est décidé, moi je lui montre mes seins à mon Valentin.

Bonne fête, mon lapin.

 

 

 

"Ma femme et moi avons été heureux pendant 20 ans. Et puis on s'est rencontrés..."
Guy Bedos